001-france.png
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
NOTRE AMBITION, NOTRE PROJET
INVENTER LA TOITURE DE DEMAIN

NOUS CROYONS EN L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

 

Rompre avec « une économie linéaire » (extraire, transformer, jeter) est devenu une impérieuse nécessité. Il faut revoir nos modèles existants en s’inspirant de la nature où tout est utile, tout est réutilisé.

L’ère de l’économie circulaire, rendre plus efficace la consommation de nos ressources naturelles et la gestion de nos déchets.

LA CONSTRUCTION DOIT RÉDUIRE SON IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Construire est une nécessité, croissante et incontournable, les critères et les techniques couramment utilisées ont des conséquences irréversibles : la production de gaz à effet de serre, la consommation de matières premières non renouvelables, l’érosion des sols, la consommation d’énergie et la production de déchets non dégradables. 

La déconstruction des bâtiments génère les quantités de déchets non recyclables les plus importantes.

DES MATÉRIAUX DE TOITURE D’UNE ÉPOQUE RÉVOLUE

Chaque jour, plus de 20 millions de m² de toiture sont posés à travers le monde avec des matériaux qui ont un impact fortement négatif sur l’environnement : matières premières non renouvelables, produits non recyclables et procédés de fabrication polluants et énergivores.

Il est temps d'imaginer le développement d’un matériaux de construction de toiture techniquement efficace, économiquement profitable et écologiquement vertueux.

 
 

CELLOZ, UN BIOMATÉRIAU INNOVANT COMPOSÉ
DE FIBRES DE CELLULOSE.

La cellulose, contenue dans chaque plante et algue est la matière organique renouvelable la plus abondante sur terre. Ce polymère organique est aussi rigide que le kevlar et aussi fort que le verre à l’échelle microscopique. La cellulose possède les principales qualités recherchées de performances mécaniques et de résistance à l’eau.

UN BIO MATÉRIAU DE CONSTRUCTION
NOUVELLE GÉNÉRATION
 
UN MATÉRIAU UNIQUE
AU SERVICE DE LA CRÉATION ARCHITECTURALE

S'abriter sous un toit est depuis toujours considéré comme l’un des besoins fondamentaux de l’Homme. La plus ancienne toiture retrouvée est une peau de mammouth de plus de
40 000 ans, qui recouvrait une hutte dans la froide Sibérie. Les hommes préhistoriques utilisaient également des matériaux naturels comme le bois, les écorces d’arbres, le chaume et la paille.

 

SHAPE SUSTAINABLE SPACE
NOTRE PROMESSE AUX ARCHITECTES ET BATISSEURS DE DEMAIN

Celloz offre aux architectes de demain la possibilité de façonner tous types de toitures, toutes formes et toutes couleurs, à partir d’un matériau parfaitement respectueux de l’environnement.

La flexibilité de la fibre Celloz permet d’obtenir des formes de toiture déjà existantes, de s’adapter à un style régional, de le copier à la perfection. Celloz ouvre aussi de nouvelles voies créatives en laissant les architectes imaginer de nouvelles formes totalement modernes et futuristes.

 

Le marché annuel mondial de la toiture en pente est estimé à 7600 millions de m2 et 100 milliards de US$.  En Europe et en France les marchés concernés sont respectivement évalués à 770 millions et 144 millions de m2.

(Sources : Fredonnai, MSI, Fabricants…)

CELLOZ : UN POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT CONSIDÉRABLE
SUR LE MARCHÉ DE LA TOITURE EN PENTE
7600M de m2
770M de m2
144M
de m2
Total World Market
Total EU Market
Total France Market

MARCHÉ DE LA TOITURE EN PENTE

 
L'ÉQUIPE

UN ESPRIT ENTREPRENEURIAL FORT.

Après 20 années passées à la direction industrielle dans le secteur de la construction, François Ruffenach relève le défi ; la solution technique a demandé plus d'un an de développement avec des experts français de la fibre de cellulose (laboratoire LGP2). Il dépose plusieurs brevets et créé Celloz.


L’équipe fondatrice est composée de collaborateurs engagés, partageant le goût de l’entrepreneuriat, de l’innovation.

Les fondateurs ont déjà développé ou collaboré activement à la création d’entreprises.

 
ILS NOUS ACCOMPAGNENT
CONTACT

Proudly created by WIx.

002-united-kingdom.png